samedi 6 mars 2010

JOHN ZORN - In search of the miraculous

79eme référence de la section Archival series, qui classifie tous les travaux de John Zorn, de ses début en 1973 jusqu'à aujourd'hui. Second disque du marathon Zornien puisque 12 nouvelles oeuvres sont attendus en 2010 (on annonce même le chiffre de 15, car il est vrai que le mois de février voit une réédition apparaitre en plus par exemple...)
Trés beau digisleeve qui apparait sous nos yeux, avec une magnifique peinture de JM Turner, même si le format en lui même du disque ne m'a jamais trop conquis, et qu'on a le droit au minimum syndical niveau livret (comme de plus en plus avec les années en ce qui concerne le maitre New Yorkais)

John Zorn nous reprouve sa passion pour le mysticisme, lui qui a voué une grande partie de son temps à l'étude des sciences occultes et des pratiques qui s'y rattachent : ésotérisme, magie, kabbale ou mythologie. Rien qu'à voir les titres explicites de "In search of the miraculous", on sait qu'on navigue en plein dedans. La ou "IAO" explorait les mêmes inspirations mais dans une veine sensiblement plus sombre, cet opus nous fait quitter la zone d'ombre pour nous montrer un chemin vers la lumière (cf la photo du livret). 9 odes magnifiques, qui s'articule plus ou moins de la composition majeure du disque "The magus" qui dure neuf minutes. On retrouve le trio qui donnait vie à "Alhambra love songs" (et qui se prénomme le "alhambra trio" du coup apparement) soit Ben Perowsky à la batterie (tout en feeling jazz), Rob Burger au piano/orgue (impeccable comme d'habitude) et Greg Cohen à la basse acoustique (qui s'est vraiment investis dans le projet, puisque crédité en "associate producer" en plus de Sugiyama). En plus du bassiste de Rashanim qui vient donner quelques coups de basse electrique sur quelques titres, on notera la présence de Kenny Wollesen sur tous les titres au vibraphone. L'écoute nous révele un beau disque, sensible et paisible, nous faisant penser à une version light de the Dreamers (Vibraphone oblige) ou à un filmworks. Aprés un "mycale" de janvier décevant, ce beau chapitre zornien nous permet de passer l'hiver et d'attendre le printemps et les sorties qui vont avec sereinement...

11 commentaires:

  1. Thank you!!!!!!!! ehm.....but John King 10 Mysteries, Terry Riley Autodreamographical Tales????..........

    RépondreSupprimer
  2. Will coming one day...

    but hey ! i need to buy it, and i'm not so fortunate...lol. Be patient...

    RépondreSupprimer
  3. Alhambra love songs était vraiment plaisant, j'espère que celui ci fera aussi bien!

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour, nous sommes le distributeur internationale et exclusifde John Zorn et de Tzadik Records. Nous avons eu connaissance de votre site. Nous vous avisons par la présente que vous faites atteinte à nos droits et que ainsi vous faites du mal à John et aux autres artistes de son Label en distribuant illégalement leurs titres gratuitement. Nous vous demandons de cesser immédiatement celà et vous devrez faire face à des poursuites judiciaires. Cette demande émane directemment de John Zorn. Si vous avez vraiment un véritable respect pour son oeuvre, ce qui parait évident, veuillez SVP arréter ces actions illégales.Une solution excellente serait de "poster" les liens pour des achats légitimes sur un autre site tel que itunes ou Amazon.

    En espérant avoir de vos nouvelles très rapidemment et ainsi clore ce sujet d'une façon amicale.

    Jennifer Davis
    jdavis@e1ent.com

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour PK,
    Je vois qu'il y a des bonnes idées qui germes en France....un blog retrospectif sur la Radio Jewish Culture & son cher LABEL c'est cool....& c'est la que je veux vous emmener; chez Tzadik on doit faire la gueule depuis la naissance de votre BLog....(& en plus je vois qu'il y a un peu de mouvement déjà dans les commentaires).
    Sans ouvrir le débat sur le free-download, je pense qu'il est bon de promouvoir ce Label & le rendre accessible à tous , néanmoins le "tous" est maintenant capable d'aller se chercher sa putain de musique tout seul non !!
    Effectivement il est fort désagréable de trouver tous ces liens apres chacun de vos commentaires !! (pour un fan de ZOrn en plus).
    Laisser faire les auditeurs tout seul comme des grands pour se procurer le "nectar" en revanche qu'ils lisent ce super blog aussi longtemps qu'ils pourront !!

    Un musicien Zornien

    RépondreSupprimer


  6. À l'attention de Jennifer Davis et du musicien Zornien.

    Je télécharge beaucoup de musique (toute la musique que j'écoute, en fait). Je n'ai pas les moyens d'acheter tout ce que j'écoute, et souvent je n'apprécie un album qu'après plusieurs écoutes.

    Lorsqu'un album me plaît particulièrement, j'achète le disque (parfois plusieurs copies), pour offrir ou bien pour m'en garder un exemplaire quand l'œuvre me touche beaucoup.

    Au final, j'ai découvert et acheté beaucoup plus de disques grâce au téléchargement.

    Sans téléchargement illégal, pas d'écoute attentive de beaucoup de choses --> on passe à côté de beaucoup de choses. Sérieusement, j'aurais jamais acheté les disques récents de Zorn (les mystiques, ou O'o, ou les trucs avec les Dreamers) car à la première écoute j'aimais pas. Maintenant cette musique m'obsède et rythme ma vie, héhé !

    Je pense pas que mon cas soit si particulier que ça.

    Un autre musicien Zornien.

    RépondreSupprimer