mardi 14 juillet 2020

ELLIOTT SHARP - XenocodeX

Premier disque d'Elliott Sharp sur le label tzadik sortis en 1996. Pochette ultra nébuleuse et musique cathartique sont au programme des réjouissances. Une première pièce nommé "X-topia" ouvre le disque de ces 20 minutes. Un string quartet assez dissonant se met en place et le compositeur new yorkais saupoudre le tout d'effets électroniques et disgressions bruitistes. Assez intéressant mais pas transcendantal non plus, ça nous rappelle parfois certains travaux de clint Mansell avec le kronos quartet. La seconde plage s'appelle "intifada" et dure quand à elle 30 minutes.   Une intifada désigne en général une révolte contre un régime oppresseur ou un ennemi étranger. La pièce a été composé en 1992 dans le cadre du festival "radical jewish culture" (dont le nom doit forcément tous vous parler) de Munich et demeure avant tout une réflexion sur le sionisme d'une part, et sur le nationalisme "fanatique" qui entraine généralement tout type de violences. Sharp nous mettant brièvement l'accent sur les violences entre les peuples israéliens et palestiniens. Puis vient cette pièce sonore encore plus complexe que la première, puisque le string quartet se trouve dorénavant accompagné par Sharp à la guitare modifié et clarinette. Expérimentale, innovante, surprenante, cette trame sonore est vraiment sympathique à entendre. L'ensemble du disque vaut donc clairement le coup d'oreille...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire